30 Juin

Soft Hacking

Andy Grove, le cofondateur d’Intel, se plaisait à commenter : « Bad companies are destroyed by crises; good companies survive them; great companies are improved by them » ; mais comment se révéler une « great company » quand on est une PME ?

Parmi les enseignements majeurs du libre blanc : Vendre demain – PME, TPE, startups dans le monde de demain, pour devenir « great », une PME doit:

  • Faire preuve d’agilité, et pour cela beaucoup emprunter aux méthodes des startups,
  • Tout en adoptant une attitude à la fois respectueuse de la planète et de ses citoyens,
  • Dans un contexte de société convalescente.

Pour les y aider, Premières Ventes leur propose une méthodologie originale de Soft Hacking, c’est-à-dire:

  • Inspirée des approches « test and learn » du Growth Hacking,
  • Tout en respectant les nouvelles attentes « responsables » de la société issue de la crise,
  • Tout au long de la chaine innovation / marketing / ventes.

En un mot, une nouvelle approche intégrale, et pragmatique, permettant à une PME de se développer rapidement dans le cadre d’une mission éthique ; une approche correspondant à une offre simple, fondées sur 3 piliers, avec un objectif unique : développer les ventes.

Premier pilier, la Notoriété (appelée aussi l’inbound marketing) : vos prospects hésiteront toujours à acheter des produits et services à de parfaits inconnus ; il vous faut donc apporter la preuve de votre expertise. Il faut la faire reconnaitre et ne pas se contenter de la prétendre. Là aussi, nous vous aiderons à construire une démarche efficace et mesurable.

Second pilier, la Prospection (autrement appelée l’outbound marketing) : il faut vendre, il faut savoir générer des contacts utiles. Et c’est le cœur même du métier de Premières Ventes : nous ne nous contentons pas de vous indiquer la route, nous allons construire le dispositif qui vous permettra de développer votre portefeuille d’affaires et nous mesurons les progrès accomplis.

Notoriété et Prospection sont étroitement liées en marketing : la première ne déclenche pas de ventes miraculeuses, mais la seconde seule tourne souvent à du hard selling ; il faut être reconnu pour que les portes s’ouvrent … mais il ne faut pas non plus oublier de frapper à ces portes !

Troisième pilier, le Test and Learn, voire le Growth Hacking, derrière ce vocabulaire, il y a un constat simple : c’est en marchant qu’on avance. Et qu’il vaut mieux essayer quitte à se tromper que de passer des mois à réfléchir à ce que l’on pourrait faire… sans jamais le faire.

En pratique et en s’appuyant sur ces trois piliers, PremièresVentes vous aide à vous lancer sur de nouveaux marchés, à mesurer le résultat au fur et à mesure du développement.

Cette démarche, nous l’avons déjà mise en œuvre, et nous l’illustrerons d’exemples dans nos prochains articles.